Comment améliorer votre PPDC avec le Web 2.0

Personnellement, j’aime bien utiliser cette formule pour illustrer l’importance de réussir dans chaque fonction d’une entreprise. Le PPDC* est l’acronyme signifiant :

P = Produit
P = Prix
D = Distribution
C = Communication

PPDC

Pour bien comprendre l’impact de chaque élément, on doit les considérer comme les maillons d’une chaîne. La force de la chaîne dépend de son maillon le plus faible. À titre d’exemple, si votre communication est inadéquate, toute l’entreprise en sera affectée.

Voici comment je me sers du Web 2.0 pour réussir dans chacun des secteurs précédemment identifiés.

Produit

Avant de lancer un nouveau produit, consultez les blogues, les forums et les médias sociaux pour vous informer, vous instruire, poser des questions, analyser ce qui existe déjà, dénicher des talents cachés, identifier des occasions et trouver des partenaires. Vous pouvez également améliorer votre produit en temps réel avec la force de l’intelligence collective. Même si votre produit ou service n’est pas parfait, lancez-le progressivement. Les internautes aiment donner leur avis. Vous aurez ainsi accès sans frais au meilleur groupe de discussion disponible. Le meilleur exemple d’intelligence collective que je connaisse est celui de la compagnie Cisco. L’entreprise a ouvert un forum où les gens répertorient les bogues de ses produits. Cisco n’a plus besoin d’une équipe pour repérer et corriger les bogues, elle recourt aux internautes. Cette méthode a permis à l’entreprise de réduire considérablement ses coûts de soutien technique en bénéficiant d’une équipe externe très efficace en matière d’amélioration de ses produits.

Prix

Afin de déterminer le prix d’un nouveau produit, analysez le marché, observez subtilement vos concurrents et effectuez des sondages. Réduisez vos coûts en adoptant les solutions qu’Internet met à votre disposition : facturation virtuelle, téléphonie IP, boutique en ligne, gratuiciels, sites Web gratuits et accessibles à tous. Tous ces outils sont aisément disponibles et gérables pour qui s’y attarde un tant soit peu. Les solutions en ligne impliquent, la plupart du temps, des coûts minimes en termes d’argent mais un apport plus important en nombre d’heures. Ces moyens sont offerts sur un plateau d’argent; malheureusement beaucoup de gens en ignorent l’existence. Par ailleurs, avec un site Web, vous pouvez renseigner toute votre clientèle 24/7 grâce à une information précise et contrôlée. Réduisez vos dépenses en vendant vos produits en ligne plutôt que de vous déplacer chez vos clients.

Distribution

La croissance de l’achat en ligne est indéniable. Les consommateurs de la nouvelle génération magasinent de plus en plus sur le Web. Ils font des recherches sur les produits, les comparent, consultent les commentaires des autres acheteurs et créent des applications pour accorder des notes aux produits. Si vous permettez à votre clientèle d’acheter en ligne, c’est-à-dire là où elle le veut quand elle le souhaite, vous obtiendrez de meilleurs résultats que si vos produits sont disponibles uniquement en magasin. Si vous oeuvrez dans la vente au détail, votre équipe doit maintenant compter un responsable de la vente en ligne. Les experts estiment que d’ici les cinq prochaines années, les entreprises qui n’auront pas pris le virage Internet éprouveront de sérieux problèmes de compétitivité. Il ne faut pas craindre l’achat en ligne. Des entreprises spécialisées ont obtenu une renommée mondiale dans ce domaine et offrent leurs outils presque gratuitement, notamment Paypal. De plus, les services de livraison sont maintenant très performants.

Communication

Les réseaux et médias sociaux ne sont pas si nouveaux qu’on le croit. Avant l’avènement de l’industrialisation et de la publicité, le commerce dépendait surtout du bouche-à-oreille et de la recommandation des pairs. L’arrivée du Web 2.0 a remis cette mentalité à la mode. Les intermédiaires que sont les agences de publicité et les médias traditionnels sont de moins en moins sollicités. Ils ne sont plus indispensables, mais plutôt complémentaires. En étant actif sur le Web, vous pouvez entrer en contact avec des marchés étendus et vous faire valoir auprès d’un large public. L’éclosion du Web 2.0 a vraiment donné tout son sens à l’expression du marketing viral.

*Source: Luc Saint-Hilaire, Comment faire des images qui vendent, Les éditions Transcontinental

Les 7 étapes du processus d’amélioration

1- Au départ, un bon produit devrait exiger moins de promotion.

2- Cela signifie moins de dépenses en matière de commercialisation.

3- Vous pouvez ainsi offrir votre produit à meilleur prix.

4- Un meilleur prix signifie un plus grand potentiel de ventes, donc plus de profits.

5- Des profits plus importants favorisent l’amélioration du réseau de distribution.

6- Cela permet de bonifier la croissance des ventes et de consolider la marge de profit.

7- Avec plus de profits, vous disposez de plus de ressources pour améliorer votre produit ou en prolonger la durée de vie.

Les 7 étapes du processus d'amélioration

Collaboration: Les communications Sylvain Dionne

11avr