Le site Web de Z.A.P. Bas-Saint-Laurent est maintenant en ligne.

Le site Web de Z.A.P. Bas-Saint-Laurent est maintenant en ligne à l’adresse www.zapbsl.org. Les visiteurs y trouvent toute l’information concernant l’organisme et les services d’accès sans-fil gratuit à Internet qu’il a commencé à déployer dans les zones rurales et urbaines du Bas-Saint-Laurent.

Le site de Z.A.P. Bas-Saint-Laurent définit précisément comment les organisations intéressées peuvent devenir une ZAP (zone d’accès public à Internet sans-fil gratuit). Il précise notamment les modalités et les coûts d’adhésion des établissements ZAP, la gamme des services disponibles, la procédure gratuite d’inscription et d’accès pour les utilisateurs, ainsi que les conditions d’utilisation du service. On y trouve également des sections d’information sur le fonctionnement des ZAP, une description de la mission de Z.A.P. Bas-Saint-Laurent, des précisions sur la sécurité du réseau, une revue de presse et un blogue présentant les dernières nouvelles de l’organisation. Une carte de localisation des ZAP accessibles au Bas-Saint-Laurent y sera bientôt mise à jour.

Moins de quinze jours après son lancement officiel, Z.A.P. Bas-Saint-Laurent compte déjà une trentaine de ZAP implantées, confirmées ou en voie de l’être dans les huit MRC du Bas-Saint-Laurent. Il s’agit d’un démarrage en force puisque l’organisme s’était fixé comme objectif initial de mettre en place près de 70 zones d’accès public (ZAP) à Internet sans-fil gratuit d’ici le 30 juin 2010. On en trouve présentement deux dans la MRC de Matane, deux dans la MRC de la Matapédia, neuf dans la MRC de la Neigette, quatre dans la MRC de Rivière-du-Loup, trois dans la MRC de La Mitis, trois dans la MRC des Basques, deux dans la MRC du Kamouraska et quatre dans la MRC de Témiscouata. Ces ZAP sont ou seront établies dans des organisations municipales, institutionnelles et commerciales.

À titre de partenaires majeures, les huit Sociétés d’aide au développement des collectivités (SADC) du Bas-Saint-Laurent contribuent aux activités de démarrage de Z.A.P. Bas-Saint-Laurent à hauteur de 40 000 $. Les autres organismes impliqués sont la Commission jeunesse du Bas-Saint-Laurent (15 000 $), et la Conférence régionale des éluEs du Bas-Saint-Laurent (12 000 $). Ces contributions font de Z.A.P. Bas-Saint-laurent le premier projet communautaire à l’échelle d’une région québécoise puisque les autres services de même type ne sont disponibles que dans des agglomérations ailleurs au Québec.

Les entreprises, organismes et institutions désirant en savoir davantage sur le concept de Z.A.P. Bas-Saint-Laurent sont invitées à consulter le site Web de l’organisation ou à écrire à info@zapbsl.org.

-30-

Source :
Sylvain Dionne, conseiller en communication
(418) 863-6366 / info@sdcommunications.qc.c

01avr