L’origine du #jeudiconfession

#jeudiconfession

WOW! Le nouveau hastag à la mode cette semaine est sans contredit #jeudiconfession. Voici un très bon exemple de l’effet viral que Twitter offre. Simon Villeneuve (@simonvilleneuve) était loin de se douter que son petit tweet anodin de jeudi matin dernier allait faire autant de bruit sur Twitter. Comme il a expliqué à Pierre Côté (@pierrecote) durant l’émission realtimerealite.com jeudi soir, son geste n’était pas du tout prémédité. Il n’était pas conscient de l’impact que pourrait avoir son propos.  L’idée lui est venue en regardant la télévision. Une pub de Febreze l’a fait sourire et il a décidé de tweeter pour se confesser. Il affirmait son appréciation de la pub en question.  Voici le tweet. « Ok, la publicité de Febreeze avec le poisson rouge dans le salon… elle m’a fait sourire! #jeudiconfession :) ». En fin de journée, jeudi soir, le #jeudiconfession était rendu en deuxième position du palmarès des tweets francophones. Tout ça en moins de douze heures.  C’est ce qu’on appelle une réaction immédiate.

Autrement dit, Simon vient de créer un buzz, c’est l’effet recherché avec Twitter. Ce buzz peut s’obtenir de plusieurs façons. Cette fois-ci, c’était avec un hastag. Bref, c’est à vous de trouver votre idée géniale et de l’exploiter selon vos inspirations et convictions.  Ce qui me fascine dans cette histoire, c’est la rapidité des événements. Cela prouve que Twitter est un outil de communication très puissant.  Dans cette optique, ce moteur devrait, selon moi, être adapté au plan de communication des entreprises. Les effets ne pourraient qu’être bénéfiques.

11déc